Chiendent
 

 

Chiendent

 

Le chiendent est une plante vivace aux racines peu profondes, nombreuses et traçantes, qui permettent sa propagation  et constituent un organe de réserve, même par temps très sec. Cette mauvaise herbe est envahissante et concurence fortement les cultures. 

L’élimination du chiendent nécessite d’épuiser complètement  les racines, le moindre bout de racines dans le sol fait renaître une nouvelle plante..  Si la densité des racines est forte, l’opération doit être renouvelée pour une élimination complète. Ceci peut, dans ce cas, nécessiter deux années. Avant de mettre en culture, il est nécessaire de bien s’assurer de la destruction totale du chiendent, sous peine de voir ses efforts réduit à néant.

On peut avoir recours à une méthode mécanique ou à une méthode chimique.

  • Méthode mécanique :

    •  Labourer le terrain ou le bécher à la fourche bèche pour sortir les racines du sol .  Réaliser ceci à la fin du printemps et avant que le chiendent monte à graine et fleurisse.
    •  Travailler le terrain avec une houe de façon à ramener les racines de chiendent à la surface du sol: à la saison estivale  et à condition qu’il ne pleuve pas, les racines de chiendent vont sécher et mourir.
    • La bineuse rotative  est déconseillée car elle recoupe les racines et en enfouie une large partie, ce qui va à l’inverse du but recherché.
    • Ramasser les racines sèches et les bruler
    • Recommencer l’opération  si possible une 2ème fois dans l’été.
    • Si à l’automne avec les premières pluies, on constate des repousses, il sera nécessaire de recommencer l’année suivante.
  • Méthode chimique 

    • Au printemps, sur du chiendent développé (10 à 15 cm de haut) mais non en fleur, pulvériser du glyphosate en y mettant une dose  pour les vivaces indiquée sur la notice. Cette application peut encore être réalisée à l’automne. Ce désherbant agit uniquement par absorption foliaire, il détruit les plantes touchées, racines comprises.

    • Laisser dessécher le chiendent au moins 2 à 3 semaines sans travailler le sol.  

    • Après ce délai, le terrain peut être travaillé, en prenant soin d’éliminer les restes de chiendent subsistant en surface. Les racines sont noires et en décomposition.

 
 

HG1Newer News

 
 
 

Autres publications